Les Maîtres flamands

Que les « voyeurs » quittent le musée

La censure artistique poursuit, aujourd’hui encore, Pierre Paul Rubens. Au 17e siècle, le peintre baroque flamand s’était vu demander par l’église de camoufler certaines parties des silhouettes de ses Vénus en leur peignant des « pagnes ». Aujourd’hui, les réseaux sociaux, dont Facebook, vont encore un peu plus loin. La diffusion de notre patrimoine culturel unique est à ce jour impossible sur le réseau social le plus populaire. Notre art y est qualifié d’indécent, voire de pornographique. C’est particulièrement dommage, car cette catégorisation entrave la promotion de nos Maîtres flamands. La Flandre, la destination de choix pour apprécier l’œuvre des Maîtres flamands dans toute sa gloire, dénonce cette censure artistique de manière ludique. Dans la Maison de Rubens, tous les « voyeurs » qui possèdent un compte Facebook se voient amicalement demander de quitter le bâtiment.

Découvrez la Flandre.
Voici des guides peints par les Maîtres flamands pour vous emmener aux meilleures adresses.

Autrefois, un voyage en Flandre était incontournable. C’est également vrai aujourd’hui. En ce moment, les Maîtres flamands vous proposent en effet un programme tout à fait unique.