Les Maîtres flamands

Bonjour, je m’appelle Nicolaas Rockox

Aimez-vous admirer les perles architecturales des maîtres d’hier et d’aujourd’hui ?

 

Malines, lieu de réflexion des grands de ce monde

Au début du 16ème siècle, Marguerite d’Autriche, l’une des femmes les plus puissantes d’Europe, a élu domicile à Malines. Cette ville flamande est ainsi devenue la capitale du royaume de Bourgogne. Visitez cette jolie ville et découvrez ce qui fait le charme de Malines.

Malines

Les hôtels particuliers étaient des lieux en vogue à l’époque. Ils avaient un pouvoir d’attraction irrésistible sur les personnes de pouvoir, les philosophes, les écrivains, les musiciens, les penseurs, les scientifiques, les artistes, etc. On trouvait également des hôtels particuliers à Malines. Les grands de ce monde tels que Charles le Téméraire, Charles Quint, Marguerite d’Autriche, Anne Boleyn, Thomas More, Mercator et Dodoens y ont séjourné. Charles Quint fait également partie des générations plus récentes de Malinois. Il y a passé son enfance. C’est là que le jeune garçon est devenu souverain du Saint-Empire romain. Il a donné son nom à la Gouden Carolus, la bière de Malines.

La culture de cour bourguignonne est toujours présente dans le magnifique hôtel particulier Cour de Busleyden de Malines.

Sophie Nuytten

Cour de Busleyden, Sint-Janstraat 2a, Malines


Malines a cependant encore bien d’autres choses à offrir.

Vous y trouverez par exemple des œuvres des Maîtres flamands dans les lieux de patrimoine suivants :

Milo-profi

Cathédrale Saint-Rombaut, Malines


Le luxe bourguignon était également présent dans la vie quotidienne. Ceux qui le pouvaient organisaient de grands banquets. Les Flamands ont toujours l’amour de la table, de la boisson et du bien-vivre. Il suffit de regarder la culture de la bière en Belgique : elle compte plus de 1 500 bières uniques et fait désormais du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. La brasserie Het Anker de Malines bénéficie d’une renommée mondiale grâce à sa célèbre bière Gouden Carolus. Créée en 1369, il s’agit de l’une des plus anciennes brasseries de Belgique. Elle mérite le détour.

Toute autre chose : profitez d’un concert privé assuré par un carillonneur dans la Tour Saint-Rombaut. L’UNESCO a reconnu en 2014 la culture du carillon en Belgique en tant que meilleure pratique de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Des apprentis carillonneurs du monde entier viennent à Malines approfondir leur maîtrise de l’art du carillon. L’école de carillon se trouvait autrefois dans une charmante maison d’angle de style rococo, appelée ‘t Schipke (Le Petit bateau), à côté de la Cour de Busleyden. L’école a déménagé en 2012 et se trouve maintenant dans le grand prieuré des Norbertines du Val-des-Lys, au Bruul 52.

Vous souhaitez découvrir la vie à la bourguignonne ? Ne manquez pas de visiter les lieux suivants en Flandre.

Bruxelles

Bibliothèque royale
À l’époque bourguignonne, les ducs ont décidé de conserver les publications : la bibliothèque de Bruxelles fut l’une des premières bibliothèques de son temps. Elle est ensuite devenue la Bibliothèque royale de Bruxelles, qui existe encore aujourd’hui.

Bibliothèque royale, boulevard de l’Empereur, Bruxelles

Gand

Cathédrale Saint-Bavon : elle abrite le polyptyque bourguignon « L’adoration de L’Agneau mystique » des frères Van Eyck. L’œuvre est actuellement restaurée au MSK. En semaine, vous pouvez voir les restaurateurs au travail.

Cour des princes
Gand fut également une importante ville bourguignonne, avec un hôtel particulier tout aussi important : la Cour des princes, où naquit Charles Quint. Héritier des ducs Valois de Bourgogne, il est à l’origine du royaume de Habsbourg. Ses désirs d’expansion lui viennent de ses grands-parents, Marie de Bourgogne et Maximilien d’Autriche. Charles Quint, qui répondait encore au simple nom de Charles, a été baptisé dans la Cathédrale Saint-Bavon. Il a vécu son enfance à Malines.

Leuven

Leuven est la ville universitaire bourguignonne par excellence. Cette ville a accueilli de grands penseurs et scientifiques tels qu’Érasme et Mercator. C’est même là que l’œuvre emblématique de Thomas More, « L’Utopie », a été imprimée en 1516, dans la Naamsestraat. Le musée PARCUM au sein de l’Abbaye du Parc mérite également le détour. La religion, l’art et la culture y occupent une place centrale.

Abbaye de Parc, Heverlee

Bruges

Gruuthuse - Bruges, également appelée « Brugge, die Scone » est devenue le premier centre commercial des Pays-Bas au XVème siècle, la plaque tournante du commerce entre le sud et le nord de l’Europe. Bruges était un pôle d’attraction pour la noblesse, les artistes et surtout les marchands : une influence qui a marqué la ville pour toujours. De nombreuses maisons patriciennes majestueuses ont été construites et la cour de Gruuthuse a également vu le jour. Aujourd’hui, le palais de la ville s’est transformé en un magnifique musée et centre d’expérience abritant une collection unique d’objets historiques et d’art décoratif datant du XIIIème au XIXème siècle.

Sarah Bauwens

Gruuthuse © Sarah Bauwens

La Flandre est magnifique.

J’aimerais vous faire découvrir encore un peu plus la région.

Le baroque n’est pas un mouvement artistique, c’est un mode de vie.

Les autres guides vous le confirmeront.