Les Maîtres flamands

Bonjour, je m’appelle Anthony van Dyck

Le meilleur élève de Rubens.

 

Rubens maîtrisait également parfaitement les réseaux sociaux

Si Rubens était un artiste d’exception, il était également à la tête d’une entreprise fructueuse. Cependant, les responsables marketing n’existaient pas encore au XVIIème siècle. Promouvoir ses peintures à un public le plus large possible représentait donc un certain défi.

Anvers

Le Maître faisait en sorte d’alerter ses « fans » de ses "mises à jour de statut" au moyen d’estampes notamment. Ses peintures, une fois achevées, étaient gravées sur une plaque métallique avant d’être imprimées et diffusées. De la même manière qu’il convient de le faire aujourd’hui, Rubens consacrait énormément de temps à travailler son image avec l'aide de spécialistes pour briller en société. Parfois, ces images, ou plutôt ces estampes, étaient fabriquées bien après la livraison de l’œuvre. Au XVIIème siècle aussi, une bonne promotion pouvait rapport gros. On a comptabilisé par moins de 2 500 peintures portant le nom de Rubens et de son atelier.

Rubens, source d’inspiration pour l’Année baroque 2018 à Anvers

Je me ferai un plaisir de jouer le guide. Cela dit, je ne vous ferai pas découvrir uniquement ma ville natale car quiconque souhaite apprendre à connaître Rubens et l’esprit de son époque peut voyager partout en Flandre.

Vandyck_001 - plaatsing zelfportret Rubens

Rubens - © Rubenshuis - Sigrid Spinnox-2 2

Avez-vous succombé au charme de la période baroque ?

J’aimerais vous en dire plus à ce sujet.

Le baroque n’est pas un mouvement artistique, c’est un mode de vie.

Les autres guides vous le confirmeront.