Les Maîtres flamands

Bonjour, je m’appelle Jan van Eyck

Depuis son achèvement en 1432, des millions de visiteurs du monde entier sont venus à Gand pour contempler le retable « L’Adoration de l’Agneau mystique » peint par Jan et Hubert van Eyck. Or, pendant plus de quatre cents ans, ce n’est pas le véritable van Eyck que nous avons admiré, mais des couches de peinture superposées sur l’œuvre originale. En 2020, le retable restauré retrouvera enfin sa place dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand. Ne manquez pas l’occasion de venir contempler ce chef-d’œuvre emblématique et légendaire.

Jan van Eyck est une figure majeure de la révolution connue par la peinture aux Pays-Bas au début du 15e siècle.

Portrait_of_a_Man_by_Jan_van_Eyck-crpd

Portrait d'un homme au turban - © National Gallery, London

Un coup de pinceau incomparable

Grâce à son sens de l’observation minutieux et son rendu naturel de la réalité, son utilisation exceptionnelle des couleurs et sa maîtrise des huiles, une technique qu’il a perfectionnée, van Eyck a amené la peinture vers de nouveaux sommets. Son employeur, le duc de Bourgogne (Philippe le Bon), s’assurait qu’il était bien payé et qu'il pouvait peindre « à sa meilleure convenance ». On lui a également confié plusieurs missions diplomatiques, dont une à Lisbonne en 1428 dans le but d’arranger le mariage du duc avec Isabelle de Portugal.

The Ghent Altarpiece (open) Sint-Baafskathedraal Gent (c)www

L'agneau mystique/ Autel de Gand - © Sint-Baafskathedraal- Gent / © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw / Foto : Hugo Maertens

Un chef-d’œuvre convoité

La plus célèbre création de Jan est le Retable de Gand, « L’Adoration de l’Agneau mystique », destiné à la cathédrale Saint-Bavon de Gand. Il s’agit d'un polyptyque composé de 12 panneaux qu’il a réalisé avec son frère aîné, Hubert, qui était également peintre. Jan a achevé le travail en 1432 après la mort d’Hubert survenue en 1426. C'était la plus célèbre peinture à l’huile de l’époque.

The Virgin and Child with Canon Joris Van der Paele Museum Brugge-Groeningemuseum (c)www

Madone au chanoine Joris van der Paele - © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw / Foto : Hugo Maertens

“L’Adoration de l’Agneau mystique"

Depuis qu’il a été présenté en 1432, ce retable exceptionnel, qui mesure 4,4 m x 3,4 m, est considéré comme l’une des plus belles pièces d’art du monde. Malheureusement, il a été vandalisé à 13 reprises et dérobé sept fois depuis son installation. Le dernier vol a eu lieu le 11 avril 1934. Deux panneaux ont alors disparu, celui de « Saint-Jean-Baptiste » et celui des « Juges intègres ». Une rançon d’un million de francs belges avait été demandée, mais en signe de bonne foi, le voleur a restitué un des panneaux, celui de « Saint-Jean-Baptiste », sans qu’aucune somme ne soit payée. Malheureusement, la dernière pièce du puzzle demeure introuvable.

Au STAM, le Musée de la ville de Gand, les visiteurs pourront retracer le vol des panneaux latéraux du Retable de Gand et tenter de retrouver celui qui manque toujours à l’appel : « Les Juges intègres ». Le mystère reste entier, et la recherche du panneau disparu déchaîne toujours les passions.

Portrait of Margareta van Eyck Onze - Lieve- Vrouwekathedraal Antwerpen (c) www

Portrait de Margareta van Eyck - © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw / Foto : Hugo Maertens

janvaneyck

L'agneau mystique/ Autel de Gand (des anges chantant) - Sint-Baafskathedraal- Gent - © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw