Les Maîtres flamands

Escapades romantiques, diamants, mode & lifestyle

Bonjour, mon nom est Vénus. Mon corps est l’un des plus beaux exemples de nu peints par Pierre Paul Rubens. Le style de vie, la romance, les diamants ou le féminisme vous intéressent ? Je vous montrerai les meilleurs endroits et les événements à ne pas manquer en Flandre.

La Flandre est le haut lieu de la mode et du style de vie.

Laissez-vous tenter.

Je suis ravie de pouvoir vous inspirer.

Mes collèges ont encore beaucoup de choses à vous raconter.

Découvrez la peinture de Vénus

Venus

Peter Paul Rubens, 'Vénus Frigida' (1614) - © KMSKA, Anvers © www.lukasweb.be - Art in Flanders vzw - foto Hugo Maertens

Peint par: Peter Paul Rubens

Bonjour, mon nom est Vénus. Je suis la déesse de la beauté, de l'amour et du désir...

Pierre Paul Rubens m'a amenée dans le nord pour réaliser cette peinture. Il l'a intitulée : « Venus Frigida ». Il faisait assez froid quand il a peint ce chef-d'oevre. Je suis habituée au climat chaud du sud de la Méditerranée, où se trouve ma maison, l'île de Chypre. Voilà pourquoi vous me voyer frissonner alors que je suis exposée à ce paysage hivernal. Même mon petit Cupidon à côté de moi essaie de se réchauffer.

Selon l'adage : « Sans Bacchus et Cérès, Vénus prend froid. » Et bien, c'est vrai dans un sens? Qui n'a pas besoin de nourriture exquise, d'une bonne boisson et d'un chambre confortable pour se tenir chaud en hiver ? C'est pour cette raison que vous pouvez observer un satyre, un des disciples de Bacchus, m'offrir sa corne d'abondance remplie de mets délicats pour raviver la flamme de la vie.

Cette peinture est probablement l'un des plus beaux nus de Pierre Paul Rubens. À cette époque, il n'était pas facile de poser dans le plus simple appareil. De nombreux artistes m'ont représentée nue, mais Rubens a excellé. En associant les teintes de la chair à des nuances rouges, jaune orangé et bleues, il ma transformée en une véritable femme de chair et de sang. Regardez de plus près et vous verrez même les frissons qui parcourent mon échine. Et peut-être de la cellulite. Que puis-je dire ? En ce temps-là, nous n'utilisions pas Photoshop, et nous, les femmes, devons être fières de nos corps.